Vous êtes ici

Du Travail Traditionnel (DUTT)

Soumis par Je Produis Français le 29. Octobre 2013 - 11:36
DUTT, la petite marque française qui monte en France et au Japon

Categorie d'actu:

L'ambition de ce jeune entrepreneur gardois? Faire renaître le savoir-faire du chausseur français. Et ça plaît ! y compris chez nos amis japonais

Je Produis Français : Qui êtes-vous ?
Morgan Bensoussan (créateur de la marque)
: J'ai crée la marque Du Travail Traditionnel il y a un an et demie maintenant. On a mis trois ans pour partir d'une espadrille (ce que je vendais au départ) et arriver à une basket. Ce que je voulais avoir, c'était un produit qui pouvait se vendre toute l'année et made in France. C'est pour ça que j'ai opté pour la basket. Au départ, la tige de la basket était fabriquée au pays basque et les semelles étaient injectées en Dordogne. Petit à petit, on a décidé de tout rapatrier en Dordogne pour éviter les coûts de transports et maîtriser les productions. Maintenant, tout est en Dordogne. La Basket est made in Dordogne ! ( à côté de Montbron). Dans la société, il y a deux stagiaires qui travaillent à la création et sur les réseaux sociaux. On a un graphiste, trois agents commerciaux et moi.

JPF : Votre Process de Fabrication
M.B
: On part de la semelle. La résine végétale, utilisée sur quelques modèles au départ, est achetée à St-Etienne et rapatriée en Dordogne. Certains tissus viennent d'Espagne. Sinon, on essaye de travailler un maximum avec la France. Mais c'est très difficile. Le prix sont très chers. Certaines toiles proviennent de France. On achète notamment de la toile recyclée à Paris. C'est un atelier qui rachète des vêtements usagés et qui compose des toiles avec. Tout ça arrive à l'atelier de Montbron. C'est un petit atelier traditionnel. Il y a certains produits qui sont 100% français. La toile, ça ne représente pas grand chose. En visuel, c'est peut-être 90% du produit. En conception, ce qui va coûter le plus cher dans un article, c'est la fabrication de la basket. C'est ça qui va attribuer le "label" made in France. Certaines toiles sont achetées en Espagne. Mais tout le produit est fait en France. Que ce soit de la première coupe du tissu à la pose des lacets et la mise en boîte (les boîtes sont achetées en France). Nous, on essaie de travailler un maximum avec la France.

JPF : Beaucoup de marques françaises exportent au pays du soleil levant. Le Japon est-il une sorte d'eldorado pour les fabricants français?
M.B
: ça cartonne pour les produits français ! Nous, on a eu la chance que ce soit un acheteur japonais qui est venu nous voir pour nous dire "voilà, on a vu vos produits dans des magasins, on aimerait le travailler au Japon". C'est vrai que c'est une chance énorme ! On a mis le pied dedans .A nous de travailler pour vraiment leur sortir des modèles de qualité à un prix abordable. En février prochain, nos baskets seront distribuées au Japon. En espérant que ça remporte un franc succès. On veut développer une grande marque autour du made in France.

Interview réalisée le 24/10/13