Vous êtes ici

Hamac

Soumis par Je Produis Français le 10. Octobre 2013 - 18:25
Hamac, la marque pour les petits qui fabrique en France

Marque :

Categorie d'actu:

Difficile d&;exporter avec des coûts de fabrication élevés. Voilà le message de la créatrice de la marque Hamac qui est cependant fière d&;arborer sur ses produits le label .

Je Produis Français : Qui êtes-vous?
Florence Hallouin (fondatrice Génération plume) :
Hamac a démarré en 2010 en proposant un nouveau type de couches lavables pour les bébés. On est une équipe de six filles. L&;objectif, les valeurs de l&;entreprise, c&;est vraiment de limiter les déchets. On a commencé avec des petites couches lavables, suivi du maillot de bain pour les bébés. Nos bureaux sont à Paris. On a plusieurs lieux de production . Un premier du côté de St Etienne, un autre en Bretagne et un autre dans la région Centre, vers Le Mans.

JPF : Votre Process de Fabrication
F.H
: Nos produits doivent résister à 600 lavages. On a cherché des fabricants qui maîtrisaient parfaitement le métier de la bonneterie, donc des sous-vêtements et du maillot de bain. Et on a trouvé des belles PME en France qui avaient ce savoir-faire là. On a fait comme un transfert de technologies. C&;est à dire qu&;on est parti de technologies plutôt du domaine du sport et donc de la bonneterie pour en faire finalement un produit très technique pour les couches bébé. Nos tissus viennent d&;Italie et de Belgique. La partie absorbante vient d&;Espagne. On fait la conception. Notre plate forme logistique est en France, elle est à Angers. On a le label pour plus de 50% de la valeur ajoutée en France. Et au final, nous dans notre process, on est à plus de 70%.

JPF : Pourquoi avoir ce label?
F.H :
Les gens commencent à comprendre que faire du made in France crée des emplois en France. C&;est pas abstrait! Chacun a des exemples dans son entourage de gens qui se sont faits licenciés, d&;entreprises qui se sont faits délocalisées. Donc, petit à petit, les gens font le lien entre les produits manufacturés qu&;ils achète nt. Parce qu&;aujourd&;hui, fabriquer en France c&;est quand même vu comme un engagement, un effort que l&;on fait. C&;est presque un acte militant ! Dans certains secteurs comme nous le textile, on peut facilement trouver le même savoir ailleurs. Le fait de rester en France, c&;est vraiment qu&;on a une démarche globale. Une démarche de partie prenante. Le label n&;est pas gratuit, le fait de fabriquer en France nous coûte plus cher. C&;est un vrai engagement!

JPF : Pour un e-commerçant comme vous, tout ce débat autour du made in France ça va dans le bon sens ou pas?
F.H :
Y a une partie un peu utopique quand même, parce que ça reste très cher de fabriquer en France . Entre le coût de fabrication en France et l&;euro, les produits sont compliqués à exporter. Donc, c&;est pas aussi simple que ça. Nous, du coup, on a des tarifs élevés. Et sur certains marchés étrangers, le client ne comprend pas forcément ce coût élevé. On est pas du tout concurrentiel. Donc, ça peut être un frein à l&;export pour certains produits.

Interview réalisée le 18/09/13

lien-partenaire: