Vous êtes ici

Mains Lib

Soumis par Je Produis Français le 21. Juillet 2014 - 22:25
Mains Lib fabrique des consignes pour casques de scooter et de motos

Marque :

Categorie d'actu:

Quand une société française importe un concept chinois... ça donne quelque chose de sympa : des bornes pour déposer en toute tranquillité votre casque de scooter avant, par exemple, d'entrer dans une salle de cinéma.

Je Produis Français : Qui êtes-vous ?
Thomas Deville (cofondateur Mains Lib) : C'est mon associé François Jaubert lors d'un voyage universitaire en Chine qui a découvert une consigne pour parapluies. Les chinois déposaient leurs parapluies dans une consigne verrouillée par une petite clé. En revenant en France, il avait cette idée autour du concept d'avoir les mains libres et il voulait importer cette fameuse consigne autour du parapluie. Sauf qu'en France, on n'a pas cette même culture du parapluie ! On a regardé un peu autour de nous et on s'est rendu compte que le casque était un accessoire encombrant, notamment sur Paris. Il faut savoir qu'il y a 1 foyer sur 10 francilien qui est équipé en deux-roues. Il y a énormément de scooter et de motos sur Paris et par conséquent beaucoup de casques. On a donc adapté cette idée de consigne aux casques. Nous concevons les produits de A à Z qu'on est entrain d'industrialiser en France. On s'est lancé l'année dernière. Nous avons crée la société en mai 2013. Aujourd'hui, nous avons un premier prototype fonctionnel qui est en utilisation au Numa dans le 2e arrondissement à Paris en bêta test. Nous comptons sortir une série de 20 bornes d'ici la fin du dernier trimestre 2014.

JPF : Votre Process de Fabrication ?
T.D : C'est un process qui n'est pas encore finalisé puisqu'on est en démarche d'industrialisation. Nous avons deux ingénieurs qui travaillent sur toute la partie de conceptualisation et d'industrialisation de ce premier prototype que nous avons en notre possession. Nous avons cette volonté et cette valeur de vouloir faire du made in France. On a une belle industrie en France. On est des jeunes entrepreneurs qui entreprenons en France, on est très fier de ça. On a envie d'en profiter et on a envie de faire participer l'économie locale. Aujourd'hui, on est sur le marché de la consigne. Il y a beaucoup de fabricants qui fabriquent aux quatre coins du monde. Nous, on ne vend pas aux établissements cette solution mais on l'exploite comme sur le modèle de la distribution automatique. On avait cette volonté d'avoir cette identité made in France pour être au plus proche de notre clientèle (des utilisateurs de deux-roues) et pouvoir leur parler du fabriqué en France. On a de belles compétences en France. Il faut savoir les utiliser. Nos clients sont très avertis et font vraiment attention à respecter nos produits par rapport au made in France.

Je Produis Français : Le made in France, c'est important pour vous?
T.D : Je pense qu'aujourd'hui il y a de plus en plus de start-up, au moins sur l'aspect hardware (conception et industrialisation de l'objet), qui se tournent vers le made in France. Il y a un regain du made in France en terme de qualité et d'accessibilité. Nous, on est sur un produit conçu et imaginé par notre équipe. Rien qu'en terme de communication et de compréhension du cahier des charges, on a cette volonté d'être proche de notre producteur pour pouvoir faire des réajustements. Cette proximité géographique, c'était très important pour nous en plus de pouvoir produire en France.

Interview réalisée le 01/07/14

JPF