Vous êtes ici

Ultra Petita

Soumis par Je Produis Français le 5. Novembre 2014 - 6:25
Ultra Petita fabrique en France des vêtements de sports

Marque :

Categorie d'actu:

Cette entreprise aurait pu créer le maillot de l'équipe de France de football, si on le lui avait demandé. Oui! Fabriquer des vêtements de sports en France, c'est possible! 

Je Produis Français : Qui êtes-vous?
Julie Chazarenc (co-fondatrice entreprise) :
Ultra Petita est une entreprise familiale qu'on a crée ma soeur et moi en 2006. Au départ on était trois. Maintenant, on est quatre avec un de mes amis d'enfance. On a démarré par de la création de vêtements. Vêtements de ville et vêtements de sports, on fait les deux. Le siège est à Puteaux dans les Hauts de Seine (92). On a ouvert deux boutiques : une près du siège et l'autre dans le 15e arrondissement de Paris. Après on a un troisième métier puisque nous sommes équipementier sportif. C'est là qu'intervient la fabrication française. On travaille avec deux usines. Jusqu'à il y a un an, on travaillait exclusivement avec une usine en France à côté de Castres (81). Et là depuis un an, on travaille aussi avec une usine en Tunisie. Mais, on en revient.

JPF : On va mettre de côté les vêtements ville qui ne sont pas fabriqués dans l'hexagone pour se concentrer sur les vêtements sports qui sont made in France. Quel est votre Process de Fabrication?
J.C :
Pour les vêtements sports, on a deux usines. Celle qui est en France, elle achète des tissus en France, en Espagne et en Italie. On leur envoie nos maquettes qui sont faîtes sur des gabarits de patronage. Ils impriment ces maquettes. C'est mis à plat sur des énormes feuilles : le devant, le dos, les manches, le col... Après, ces énormes feuilles sont découpées. Sur une autre machine, on positionne sur les feuilles les morceaux de tissus. On chauffe à plusieurs milliers de degrés, ce qui fait rentrer l'encre dans le tissu et le teint. Ce procédé s'appelle la sublimation, ça permet de créer des design sur les vêtements mais sans altérer (par exemple) les qualités techniques des tissus respirant. Et puis, ça permet surtout de dessiner sur tout le maillot. C'est monté par un atelier de confection, dans les mêmes locaux que l'usine, où il y a une quinzaine de coutière qui monte toute la journée (maillots, des shorts, des tee-shirts).

JPF : L'actualité vous a récemment été propice avec la polémique sur le maillot des joueurs de l'équipe de France de football fabriqué en Thaïlande. Vous pensez qu'on pourrait faire autrement?
J.C :
Moi je trouve qu'économiquement, les répliques (ce qui va être vendu au grand public), c'est pas possible que ce soit fait en France. Nike donne tellement d'argent qu'ils ont besoin de s'y retrouver. Il faut qu'ils aient des marges hyper importantes. Maintenant, si ils le font, c'est qu'ils s'y retrouvent largement . Peut-être qu'ils pourraient faire un petit effort. On pourrait imaginer que les maillots qui sont portés par les joueurs, ils pourraient les faire fabriquer en France. Ce serait bien pour l'image et bien pour la boîte qui aurait la chance de faire ça. Pour les maillots des joueurs, ils pourraient carrément le faire parce que ça ne leur reviendrait pas très cher ! Sur une coupe du monde, ça fait un peu plus de 200 maillots à 20 euros. ça va. Ils seraient capables de le faire.

Interview réalisée le 21/03/14

JPF