Vous êtes ici

Unowhy

Soumis par Je Produis Français le 8. Juillet 2013 - 23:49
fabricant français de tablette tactile

Marque :

Categorie d'actu:

Pourquoi faire à l&;étranger ce que l&;on peut fabriquer en France? Voilà une entreprise qui a relocalisé sa production. C&;est possible, même pour de l&;électronique! Unowhy a tout compris. 

Je Produis Français : Qui êtes-vous ?
Jean-Yves Hepp (Président fondateur d&;Unowhy) : Unowhy est une société spécialisée dans la transmission de savoirs numériques. Elle s’est fait connaître à travers , première plate-forme de cuisine (vidéos, photos, textes) que l’on retrouve à la fois sur les télés connectés, les tablettes, les smartphones, Internet et sur la célèbre tablette QOOQ. On l’a conçu entre 2008 et 2009. C’est même la première tablette au monde puisqu’elle est sortie 6 mois avant l’iPad. Nous avons fait toute la conception en France. Et quand il s’est agit de fabriquer, nous sommes partis en Chine. On pensait qu’on ne pouvait pas faire autrement. Et puis au bout de quelques mois, j’ai été un peu piqué au vif. J’ai voulu étudier s’il était possible de fabriquer de l’électronique en France. A ma grande surprise, j’ai découvert tout un tissu de sous-traitants français. J’ai donc pris la décision de rapatrier la production de cette tablette en France. Ça a été fait dans le courant de l’année 2011. Nous avons relocaliser en Saône et Loire (71).

JPF : Votre Process de fabrication
J-Y.H : Depuis 2 ans, nous produisons ces tablettes en France. L’usine de notre partenaire  est située en Bourgogne. C’est le plus grand sous-traitant électronique français qui regroupe près de 3000 collaborateurs et une quinzaine de sites. Nous avons choisi Montceau-les-Mines qui a un grand savoir faire en matière d’électronique.
Malheureusement, on ne trouve plus toutes les pièces dont on a besoin en Europe. Quand vous fabriquez de l’électronique, vous devez acheter certains types de composants en Asie. Aujourd’hui, vous n’avez pas le choix. Donc, nous importons effectivement tout un tas de pièces d’Asie, mais pas que ! puisque nous travaillons aussi avec Texas Instrument pour notre processeur (site français basé à Villeuve Loubet dans les Alpes-Maritimes). On fabrique la coque au Puy-en-Velay en Haute-Loire (43). Et surtout, la carte mère est fabriquée à Montceau-les-Mines.  Donc, je dirais qu’on a des composant qui viennent d’un peu partout dans le monde et que la fabrication, tout le travail à valeur ajoutée nécessitant une intervention humaine, est faite à Montceau-les-Mines.

JPF : Vous vendez beaucoup à l’étranger. Quelle est l’image du produit français à l’international ?
J-Y.H : Ça dépend vraiment de l’univers dans lequel on est. C’est sûr que les produits de luxe, tout ce qui est la mode, la création ; c’est reconnu comme étant des produits d’exception qu’il faut avoir. J’ai la chance d’être sur un sujet, la gastronomie, où la légitimité de la France est reconnue à travers le monde entier. Ce qui est un peu particulier, c’est qu’on est (notamment aux Etats-Unis) avec une tablette tactile où on mélange le numérique et la gastronomie. Dans un pays où le numérique est roi, on se rend compte que ce petit drapeau français sur notre boîte a son impact. 

JPF : Votre nouveau bébé concerne désormais l’Education Nationale.
J-Y.H : Nous avons répondu à un appel à projet l’an dernier que nous avons remporté. Nous devons concevoir et expérimenter une tablette pour les collèges. Notre territoire d’expérimentation est la Saône et Loire. C’est donc déjà entre les mains des élèves! A la fin de l’année, près de 8000 d&;entre eux utiliseront nos tablettes conçues par les profs, les élèves et les parents pour eux. C’est une démarche très intéressante.

Interview réalisée le 21/06/13

lien-partenaire: